Gaz traceur : Azote et Hydrogène

Notre société utilise pour une recherche de fuite, la technique du gaz traceur qui consiste à injecter un gaz, mélange d’hydrogène et d’azote, dans le réseau d’eau sous pression.
Ce  gaz, plus léger que l’air, s’échappe verticalement par l’ouverture de la fuite, traverse les couches de matériaux rencontrés (terre, béton, joints de carrelage…) puis atteint la surface.

Pourquoi utilise-t-on la détection de fuite par gaz Traceur ?

Ce gaz (Azote Hydrogène) est employé pour diverses raisons.
Il permet d'une part de détecter les fuites d'eau sur les canalisations, mais aussi sur les toits terrasse.
En effet, en injectant ce gaz sous le revêtement du toit, on arrive a déceler toutes les infiltrations qu'il pourrait y avoir suite à une malfaçon ou tout simplement par une usure prématurée des revêtements.
 La fuite est repérée en balayant la surface du sol au dessus de la conduite au moyen d’un détecteur de gaz. Cette sonde est très sensible et indique l'endroit précis de la fuite.

*Cette investigation ne peut être réalisé par grand vent